Bonne nouvelle !

Un beau cadeau de début d'année 2012 : création du premier atelier de transformation de légumes bio d'Ile-de-France sur les terres de la Ferme de la Haye aux Mureaux pour le plus grand bénéfice de la restauration collective. Encore merci à tous ceux qui ont permis de rendre possible le retour des terres de Flins et des Mureaux à l'agriculture bio. Hélène Danel

Flins sans Circuit F1 : il existe déjà suffisamment de circuits F1

L’association « Flins sans Circuit F1, pour un développement harmonieux de la Vallée de la Seine» a, tout au long de cette affaire de circuit, adopté une position constante relative à l’éventualité d’un Grand Prix de France de Formule 1 et à la création d’un nouveau circuit.

Nous avons déclaré qu’il ne nous appartenait pas de juger de l’opportunité d’un Grand Prix de France de Formule 1. En revanche, il a été répété, maintes et maintes fois, qu’il y avait suffisamment de circuits en France et qu’il n’était donc pas nécessaire d’en construire de nouveaux.

Encore récemment, alors que l’association était reçue par le conseiller de Rama Yade, secrétaire d’Etat aux Sports, en charge du dossier Grand Prix de F1, avec l’Alliance pour la Planète et WWF, nous avons réaffirmé cette position, en insistant sur le fait que, ce que nous avions rejeté à Flins, n’était pas plus acceptable ailleurs. Il nous paraît en effet très important d’éviter au maximum l’artificialisation des terres agricoles. Lors de cet entretien, le conseiller de la ministre a d’ailleurs déclaré qu’il n’avait aucun dossier sérieux sur un autre circuit F1 en Ile-de-France.

Lors d’un déplacement dans le Val d’Oise, Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, a déclaré n’être en possession d’aucun dossier concernant un projet à Sarcelles. Lorsque nous l’avons rencontré fin septembre, celui-ci nous a dit qu’il ne fallait pas que l’on s’inquiète pour Flins car il y avait au moins dix bonnes raisons pour que cela ne puisse pas se faire à Flins et qu’il n’y avait pas de projet sérieux en Ile-de-France.

Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie, que nous avons rencontrée mi-octobre, s’est toujours clairement positionnée contre le projet de Flins et a déclaré récemment être en faveur d’un Grand Prix au Castellet sur un circuit déjà existant.

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France, qui nous a reçus à deux reprises, a affirmé ne pas croire du tout au dossier de Sarcelles.

Yannick Paternotte, député UMP du Val d’Oise, qui a clairement manifesté son opposition au projet de circuit F1 de Sarcelles en signant une pétition contre, a déclaré fin octobre que le circuit ne se ferait ni à Sarcelles, ni en Ile-de-France. Il se fera au sud de la Loire dans un endroit où le Grand Prix de France a déjà été organisé dans le passé. Nous en déduisons que cela pourrait donc être soit à Magny Cours soit au Castellet. Rappelons que Yannick Paternotte est Orateur du groupe UMP pour le projet de loi sur le Grand Paris et qu’il a donc un poids certain concernant l’Ile-de-France.

Le projet, dit de Sarcelles, porté par François Pupponi, député-maire PS de Sarcelles, n’a ni le soutien du conseil général du Val d’Oise, ni celui de la Région Ile-de-France.
Compte tenu de toutes ces positions rassurantes pour nos amis du Val d’Oise qui restent néanmoins vigilants dans l’hypothèse d’un circuit à Sarcelles, l’annonce de l’abandon du circuit de Flins semble bien signer l’abandon de tout projet en Ile-de-France.

Fait le 13 décembre 2009

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes