Bonne nouvelle !

Un beau cadeau de début d'année 2012 : création du premier atelier de transformation de légumes bio d'Ile-de-France sur les terres de la Ferme de la Haye aux Mureaux pour le plus grand bénéfice de la restauration collective. Encore merci à tous ceux qui ont permis de rendre possible le retour des terres de Flins et des Mureaux à l'agriculture bio. Hélène Danel

La ferme de la Haye définitivement acquise au bio

Convoitées par un projet de circuit de F 1, les terres de la ferme de la Haye, aux Mureaux, redeviennent agricoles. Trois agriculteurs vont pouvoir travailler de façon durable.

La suite dans le Parisien du 17 déc 2010

Flins-Les Mureaux : la ferme de la Haye retrouve le circuit bio 

Hier, la Région Ile-de-France, par le biais de son Agence des Espaces Verts (AEV), a acquis les 178 hectares de terrain de la ferme de la Haye, dont 140 de terres agricoles, sur les communes de Flins et des Mureaux, pour un montant de 1,76 M€ : « C’est un très grand plaisir pour nous tous d’assister à l’issue positive de la mobilisation contre ce projet de circuit de F1 » a commenté Hélène Danel, présidente de l’association Flins sans circuit F1, présente hier au siège du conseil régional d’Ile-de-France, à Paris.

 Lire la suite dans MediaSeine du 17 déc 2010

de gauche à droite  : Xavier Dupuis, céréalier, Olivier Thomas, Président de l'AEV, Jean-Paul Huchon, Président de la Région IdF, Hervé Billet, Président de la SAFER IdF, Hélène Gassin, Vice-Présidente de la Région IdF

de gauche à droite : Xavier Dupuis, céréalier, Olivier Thomas, Président de l'AEV, Jean-Paul Huchon, Président de la Région IdF, Hervé Billet, Président de la SAFER IdF, Hélène Gassin, Vice-Présidente de la Région IdF

 

Le communiqué de presse de la Région Ile-de-France :

Rachat de la Ferme de la Haye par l’Agence des espaces verts

Le 16 décembre a lieu la signature officielle de l’acte de vente de la Ferme de la Haye, située sur les communes de Flins-sur-Seine et Les Mureaux à l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France, en présence de M. Jean-Paul Huchon, Président de la Région Île-de-France et Hélène Gassin, vice-présidente chargée de l’environnement, de l’agriculture et de l’énergie, de M. Olivier Thomas, Président de l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France et de M. Hervé Billet, Président de la SAFER de l’Île-de-France.

Cette signature marque la fin d’une longue bataille pour le maintien de la vocation agricole de cet espace, pourtant reconnu de longue date par les documents d’urbanisme locaux.

Hier encore destinés à un vaste projet de circuit de Formule 1, les 178 hectares de terres de la Ferme de la Haye vont finalement bel et bien voir pousser fruits, légumes et céréales bio comme initialement prévu.

Après la décision de préemption de l’Etablissement Public Foncier des Yvelines en date du 13 décembre 2008 et des mois de controverse, la satisfaction est grande pour l’Agence des espaces verts, la Région Île-de-France, la SAFER et la profession agricole francilienne pour lesquelles le maintien de l’agriculture périurbaine constitue une priorité.

Redevenue propriétaire des biens en mai 2010, la SAFER a pu confirmer sa décision de 2008, lorsque le comité technique
départemental avait voté à l’unanimité l’attribution des terres de la Ferme de la Haye à l’Agence des espaces verts.

La signature de l’acte de vente va permettre l’installation d’un maraîcher et d’un céréalier, ainsi que la réinstallation d’un
ancien maraîcher qui avait perdu de la surface agricole lors d’une opération d’aménagement. Tous trois sont des agriculteurs
biologiques. Un choix motivé par la présence de captages d’eau en sous-sol et la volonté affirmée du Conseil régional de
renforcer la part du bio en Île-de-France (son Plan pour le bio prévoyant de multiplier par 10 les surfaces bio d’ici 2020).
Deux voies de circulation douce sont également prévues en pourtour du périmètre et le long de la Seine. L’association Yvelines Moto sera maintenue sur un terrain de moto cross faisant partie de la propriété. La commune des Mureaux pourra jouir de 4,5 hectares de terres pour réaliser des pojets environnementaux : création d’une maison de la nature, mise en place de jardins familiaux, production légumière en vue d’une AMAP…

Il aura fallu la détermination grandissante des agriculteurs, la mobilisation de nombreux élus et des associations
pour que la Ferme de la Haye conserve sa vocation agricole, qu’elle a depuis le XVIIème siècle. Un pas de plus vers l’éco-région !

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes