Bonne nouvelle !

Un beau cadeau de début d'année 2012 : création du premier atelier de transformation de légumes bio d'Ile-de-France sur les terres de la Ferme de la Haye aux Mureaux pour le plus grand bénéfice de la restauration collective. Encore merci à tous ceux qui ont permis de rendre possible le retour des terres de Flins et des Mureaux à l'agriculture bio. Hélène Danel

Analyse du dossier DUP

Yvelines- circuit de F1 : synthèse du dossier provisoire d’enquête préalable à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP)

Le 26 octobre, plusieurs membres de l’association Flins sans circuit F1, accompagnés du président du groupement des agriculteurs biologiques d’Ile-de-France,membre de notre conseil d’administration, ainsi que d’un représentant du WWF, ont été reçus par Alain Schmitz, président du Conseil général des Yvelines.

Au cours de cet entretien, Alain Schmitz nous a remis un dossier provisoire d’études “dites d’impact”, préalables à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP).

L’association a réalisé une synthèse de ce dossier provisoire, dont la presse vous a révélé quelques extraits.

L’analyse qu’en a fait l’association, met en exergue toutes les incohérences de ce projet, tant au niveau du respect de la réglementation et de l’application des textes en vigueur, que de l’insuffisance des études.

Réglementation

La réalisation de ce projet multi-activités ne répond pas plus aux exigences du nouveau Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF), qu’au Plan Local d’Urbanisme des Mureaux (PLU) ou au Plan d’Occupation des Sols (POS) de la commune de Flins. L’association Flins sans circuit F1 ayant obtenu du ministère de l’Ecologie, l’assurance qu’aucune procédure d’exception, Procédure d’Intérêt Général permettant de se soustraire à ces réglementations, ne serait entreprise, seule la Déclaration d’Utilité Publique permettrait la mise en conformité du SDRIF et des réglementations locales.

Alors qu’il est fait référence à certains textes en vigueur, sans que le projet s’y conforme pour autant, d’autres règlements ne sont même pas cités.

L’étude d’impact proprement dite

Outre le fait que l’aire d’étude semble largement insuffisante, compte-tenu des nuisances engendrées par un circuit automobile, l’impact sur l’environnement est sous estimé, voire non évalué. Une protection à minima de la nappe phréatique est envisagée, l’incidence du déplacement des captages d’eau n’est pas évaluée, et l’étude acoustique est en contradiction avec celle qu’avait effectuée Bruit Parif à notre demande.

Bien que l’état initial n’ait pu être réalisé, vu l’empressement du Conseil général à effectuer les fouilles d’archéologie préventive, le site recèle une importante biodiversité, tant floristique que faunistique.

Quant à l’impact économique du projet, une capacité d’accueil de 85 000 spectateurs est envisagée, bien en-deçà du seuil de rentabilité des circuits de F1 dans le monde et aucune analyse économique approfondie ne vient étayer les chiffres annoncés par le Conseil général sur l’emploi généré par le projet.

L’intégralité de la synthèse du dossier provisoire d’enquête

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes