Bonne nouvelle !

Un beau cadeau de début d'année 2012 : création du premier atelier de transformation de légumes bio d'Ile-de-France sur les terres de la Ferme de la Haye aux Mureaux pour le plus grand bénéfice de la restauration collective. Encore merci à tous ceux qui ont permis de rendre possible le retour des terres de Flins et des Mureaux à l'agriculture bio. Hélène Danel

Demande de rendez-vous au premier ministre, François Fillon

M. François FILLON
Premier ministre

Hôtel de Matignon
57, rue de Varenne
75700 Paris

Le 11 juillet 2009

Objet : demande de rendez?vous circuit F1 Flins

Monsieur le Premier ministre,

Depuis presque un an, le Conseil général des Yvelines s’est engagé dans un projet de construction
d’un circuit automobile afin d’accueillir le Grand Prix de France de F1. Or ce projet de Flins?Les
Mureaux est en totale contradiction avec la demande exprimée par les Français en matière
environnementale.

Le site prévu est non seulement d’une extraordinaire biodiversité, mais il est également destiné à un
grand projet d’agriculture bio ayant pour but tant de satisfaire une demande de produits locaux que
de protéger le 2ème plus grand captage d’eau potable d’Ile?de?France. En outre, ce projet de circuit est
générateur notamment d’importantes nuisances sonores et de saturation des routes dans un secteur
déjà fortement urbanisé.

Au final, d’un point de vue environnemental, ce projet apparaît comme la quintessence des projets
auxquels l’esprit du Grenelle de l’Environnement était supposé mettre un terme. Nicolas Sarkozy
dans son discours de clôture du Grenelle de l’Environnement avait pourtant été très clair :

« tous les grands projets seront arbitrés en intégrant leur coût pour le climat et la
biodiversité. Très clairement, un projet dont le coût environnemental est trop lourd sera
refusé.

« ce sera aux projets non écologiques de prouver qu’il n’était pas possible de faire
autrement. Les décisions dites non écologiques devront être motivées et justifiées comme
ultime et dernier recours »

Par ailleurs en pleine crise économique, le financement de ce projet, très peu créateur d’emploi,
repose sur des fonds publics.

Enfin, vous êtes un acteur essentiel de la lutte contre le réchauffement climatique. Nous comptons
sur vous pour que, si un Grand Prix de F1 doit avoir lieu, cela ne soit pas au détriment des terres
agricoles, de la biodiversité, de la ressource en eau potable, du climat et des populations riveraines.
La seule solution est donc d’abandonner au plus vite le projet de Flins.

C’est pourquoi nous vous demandons de nous recevoir de toute urgence.

En vous remerciant de l’attention que vous prêterez à ce message, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Marc Barrier, Président de la FSEAIF

Damien Bignon, Président du GAB IdF

Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO

Hélène Danel, Présidente de Flins sans Circuit F1

Michel Dubromel, Responsable Transports et Mobilité Durables de FNE

Antoine Foucher, Directeur des Campagnes de Greenpeace

Guilhem Lesaffre, Président du CORIF

Olivier Louchard, Directeur du RAC France

Serge Orru, Directeur général du WWF

Cécile Ostria, Directrice de la FNH

François Veillerette, Président du MDRGF

Cliquez ici pour télécharger la lettre au format pdf

 

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes